Of Kings and Men

W. Shakespeare/C. Nogueira

(Spectacle bilingue français/anglais)

Présenté au Théâtre Garonne, 2008

SONY DSC

Ce montage est une étude scénique sur la transformation du Roi en homme dans les tragédies de Shakespeare : une réflexion sur les mécanismes du pouvoir et le rôle de la femme avec la mise en abime de la création théâtrale. A travers Mc Beth, Richard II, Le Roi Lear… on y développe la notion de passage : du roi en homme, de l’acteur au personnage, de l’acteur débutant à l’artiste, de l’anglais au français.

Direction artistique Céline Nogueira / Direction chorégraphique : Fay Simpson / Avec : Claude Bardouil, Sandrine Nogueira, Haris Haka Resic / Musique : Yann Sevanin / Son : Sylvain Lafourcade / Lumières : Philippe Ferreira

SONY DSC

« Céline Nogueira s’adresse au public des curieux invités à découvrir son travail dans un atelier du Théâtre Garonne, je suis impatient d’assister au fruit de ce chantier issu d’une réflexion en cours autour de trois pièces de Shakespeare: « Mac Beth », « Richard II » et « King Lear » (…) Sandrine Nogueira vide un seau d’eau sur sa tête et se roule par terre, je suis étourdit par tant d’énergie libérée en si peu de temps. » blog Jérôme Gac/2008
SONY DSC

Of Kings and Men

SONY DSC

« Le théâtre Garonne s’associe au Théâtre de la Digue pour accompagner et soutenir les projets artistiques de plusieurs équipes. Céline Nogueira est encore dans cette période de grâce qui suit une expérience tout juste achevée. Durant quinze jours, elle a préparé son Kings and Men, qu’elle a ensuite joué sur les planches du Théâtre Garonne : « L’accumulation de choix artistiques et d’expériences humaines professionnelles semble se rencontrer à ce moment là de mon parcours, explique-t-elle. En un temps, budget et décor minimum, j’ai tout de même eu l’occasion d’expérimenter sur le plateau mon imaginaire, de risquer mes idées et propositions techniques. J’ai pu me consacrer à mon rôle, celui d’un guide, d’une femme qui cherche sa place, d’un directeur tranchant et arbitraire à la manière d’un roi qui ne voudrait pas se laisser détrôner… Cette résidence me permet de proposer ma signature singulière. Le soutien et l’encouragement rassurant de l’équipe de Garonne stimulent de toute évidence l’équipe au complet et malgré les fragilités techniques, cette expérience favorise l’expression de mon engagement viscéral, une étude textuelle rigoureuse et une réflexion scénique sur les enjeux de pouvoir au théâtre comme au monde. Elle constitue surtout une première étape de travail, une maquette, un accompagnement constructif vis-à-vis de ma pensée, ma pratique, et l’éveil de la compagnie. » TOULOUSE CULTURE n° 24 – Mai 2008.

SONY DSC      Claude Bardouil/Sandrine Nogueira SONY DSC    SONY DSCSONY DSC    SONY DSCSONY DSC Haka Resic/S.Nogueira/C.BardouilSONY DSC     SONY DSCSONY DSC    SONY DSC   SONY DSC     SONY DSCSONY DSC      SONY DSCSONY DSC    SONY DSC    SONY DSC     SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Co-production : Innocentia Inviolata, Théâtre Garonne-Toulouse, Théâtre de La Digue.
Avec l’aide du Théâtre National de Toulouse et la Gare aux Artistes.